Bientôt le 12 août!

3 août 2015 à 3:19 | Publié dans Bla bla bla, Mon travail | Laisser un commentaire

11695771_10153335586905910_8167786731121986783_n

Si vous suivez déjà ma page Facebook, je vous ai abondamment parlé de ma journée préférée d’entre toutes depuis l’an dernier: le 12 août!

Petit rappel pour situer ceux qui ne comprennent pas en quoi cette date est exceptionnelle : Le 12 août 2014, grâce à deux auteurs québécois (Patrice Cazeault et Amélie Dubé), fut une journée bien festive pour le milieu du livre d’ici. Pourquoi? Parce que ces auteurs ont eu l’idée géniale d’inviter les lecteurs de partout à acheter un (ou plusieurs, parce que, franchement, en acheter juste un, c’est un admirable tour de force!) livre québécois. C’est simple, non? Et l’an dernier, ça a franchement bien fonctionné; les fans de la page Facebook ayant grimpé jusqu’à 10 000 et les ventes ayant bondi comme Bambi et Skippy réunis!

Cette année, on remet ça! Et essaie de trouver une bonne raison de ne pas embarquer, voir?

– J’ai pas une cenne!
Oui, je te comprends, des gens plus raisonnables que moi pourraient préférer payer une douzaine d’œufs qu’une douzaine d’albums québécois. Mais… l’usagé, techniquement, ça fonctionne aussi!
– Mais usagé, Émilie, ça aide pas trop trop les auteurs…
Non… et oui. Mettons que tu achètes mon livre à 1,25$ dans une librairie usagée et que tu le trouves vraiment excellent, tu vas en parler à ton cousin riche. Et le jour où tu gagneras le million à la loto, tu pourrais penser à acheter mon oeuvre complète (et en double, pour en offrir à ta tante Thérèse qui aime donc ça, lire!). Bref, le 12 août sert aussi à faire connaître la littérature d’ici!

– J’aurai pas le temps de passer à la librairie, ce jour-là!
Encore une fois, c’est une excuse valable. En fait, c’en serait une s’il n’existait pas mille autres alternatives. Parmi celles-ci: le Jean-Coutu, en t’achetant du papier de toilette (parce que contre une pénurie de papier hygiénique, ton horaire chargé ne peut rien!) et encore mieux: leslibraires.ca. Deux clics et c’est réglé pendant ta pause café!

– Je ne sais pas trop quoi acheter…
Ces jours-ci, le site leslibraires.ca et toutes les pages des librairies proposent leurs coups de cœur québécois. Vous pouvez aussi vous fier aux prix et concours, comme le Prix des libraires, le combat des livres de Radio-Canada, la sélection de Communication jeunesse, etc. Les libraires sauront aussi à coup sûr mettre de l’avant des romans, albums et bd pour tous les goûts le 12 août venu. Mon conseil: ose et vas-y à l’odeur s’il le faut! L’an dernier, j’avais fouillé, fait des choix d’avance. Puis j’ai acheté un roman sur un coup de tête, parce que la couverture était jolie. Eh bien c’est celui que j’ai préféré parmi mes nombreuses prises de la journée!

– J’aime pas ben ben ça, les livres d’ici.
Oui oui, je vous jure, certains trouvent que c’est une bonne excuse! Eh bien l’ami, tente l’expérience suivante: vas voir un libraire, parle-lui de tes lectures du polar hongrois et de la BD cambodgienne que tu viens de dévorer. Il te sortira en moins de deux un équivalant québécois. En mieux! Parce que je te le dis, il se fait de l’INCOMPARABLE, ici, BON!

– Je vais être avec mes enfants…
Yéééé! Alors amène-les à la librairie Pantoute (basse-ville le matin, haute-ville l’après-midi)! J’y serai pour faire de l’animation (oui, tu me vois venir, c’est vraiment juste une raison pour parler de pets en public…)!

Alors le 12 août, on se croise où?

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.