Bientôt le 12 août!

3 août 2015 à 3:19 | Publié dans Bla bla bla, Mon travail | Laisser un commentaire

11695771_10153335586905910_8167786731121986783_n

Si vous suivez déjà ma page Facebook, je vous ai abondamment parlé de ma journée préférée d’entre toutes depuis l’an dernier: le 12 août!

Petit rappel pour situer ceux qui ne comprennent pas en quoi cette date est exceptionnelle : Le 12 août 2014, grâce à deux auteurs québécois (Patrice Cazeault et Amélie Dubé), fut une journée bien festive pour le milieu du livre d’ici. Pourquoi? Parce que ces auteurs ont eu l’idée géniale d’inviter les lecteurs de partout à acheter un (ou plusieurs, parce que, franchement, en acheter juste un, c’est un admirable tour de force!) livre québécois. C’est simple, non? Et l’an dernier, ça a franchement bien fonctionné; les fans de la page Facebook ayant grimpé jusqu’à 10 000 et les ventes ayant bondi comme Bambi et Skippy réunis!

Cette année, on remet ça! Et essaie de trouver une bonne raison de ne pas embarquer, voir?

– J’ai pas une cenne!
Oui, je te comprends, des gens plus raisonnables que moi pourraient préférer payer une douzaine d’œufs qu’une douzaine d’albums québécois. Mais… l’usagé, techniquement, ça fonctionne aussi!
– Mais usagé, Émilie, ça aide pas trop trop les auteurs…
Non… et oui. Mettons que tu achètes mon livre à 1,25$ dans une librairie usagée et que tu le trouves vraiment excellent, tu vas en parler à ton cousin riche. Et le jour où tu gagneras le million à la loto, tu pourrais penser à acheter mon oeuvre complète (et en double, pour en offrir à ta tante Thérèse qui aime donc ça, lire!). Bref, le 12 août sert aussi à faire connaître la littérature d’ici!

– J’aurai pas le temps de passer à la librairie, ce jour-là!
Encore une fois, c’est une excuse valable. En fait, c’en serait une s’il n’existait pas mille autres alternatives. Parmi celles-ci: le Jean-Coutu, en t’achetant du papier de toilette (parce que contre une pénurie de papier hygiénique, ton horaire chargé ne peut rien!) et encore mieux: leslibraires.ca. Deux clics et c’est réglé pendant ta pause café!

– Je ne sais pas trop quoi acheter…
Ces jours-ci, le site leslibraires.ca et toutes les pages des librairies proposent leurs coups de cœur québécois. Vous pouvez aussi vous fier aux prix et concours, comme le Prix des libraires, le combat des livres de Radio-Canada, la sélection de Communication jeunesse, etc. Les libraires sauront aussi à coup sûr mettre de l’avant des romans, albums et bd pour tous les goûts le 12 août venu. Mon conseil: ose et vas-y à l’odeur s’il le faut! L’an dernier, j’avais fouillé, fait des choix d’avance. Puis j’ai acheté un roman sur un coup de tête, parce que la couverture était jolie. Eh bien c’est celui que j’ai préféré parmi mes nombreuses prises de la journée!

– J’aime pas ben ben ça, les livres d’ici.
Oui oui, je vous jure, certains trouvent que c’est une bonne excuse! Eh bien l’ami, tente l’expérience suivante: vas voir un libraire, parle-lui de tes lectures du polar hongrois et de la BD cambodgienne que tu viens de dévorer. Il te sortira en moins de deux un équivalant québécois. En mieux! Parce que je te le dis, il se fait de l’INCOMPARABLE, ici, BON!

– Je vais être avec mes enfants…
Yéééé! Alors amène-les à la librairie Pantoute (basse-ville le matin, haute-ville l’après-midi)! J’y serai pour faire de l’animation (oui, tu me vois venir, c’est vraiment juste une raison pour parler de pets en public…)!

Alors le 12 août, on se croise où?

Du crayon au Salon !

15 novembre 2012 à 5:36 | Publié dans Mon travail | Laisser un commentaire

Hi la la ! Je vous néglige, je vous néglige. Mais bon, je n’ai pas non plus eu le temps de m’acheter des crayons non plus pour me consoler de mon non retour des classes… Mais ça ne fait rien ! Parce que bientôt, des crayons, j’en aurai plein sous la main. Comme à chaque salon, je vais voler ceux de la belle et talentueuse Mika ! (Remarquez ici le lien subtil et à peine tordu du crayon au salon…)

Oui, oui, c’est le Salon du livre de Montréal dans les prochains jours ! D’ailleurs, c’est déjà commencé. Mais venez donc samedi ou dimanche, qu’on ait le temps de se croiser !

voici le lien pour mon horaire de dédicaces, ça vous permettra d’aller zyeuter les horaires des autres auteurs et illustrateurs. Ils sont presque aussi fins que moi. Hi hi hi !

http://www.salondulivredemontreal.com/Signaturedetails.asp?nom=Rivard&prenom=%C9milie&jeune=&let=R&act=auteur&D2=

Mathias et la cloche magique…

10 février 2012 à 8:54 | Publié dans Mes romans, Mon travail | Un commentaire

Je vous annonce aujourd’hui la sortie de mon dernier roman pour premiers lecteurs, Mathias et la cloche magique. On me demande souvent combien de temps ça me prend pour écrire un roman. Je réponds habituellement quelque chose comme « entre 3 heures et 3 ans ». Et ce n’est pas si faux. L’écriture, la réécriture, la réréécriture, la correction, la recorrection, la révision de la recorrection… tout ça coule parfois de source, les mots filant et l’intrigue se construisant d’elle-même. D’autres fois c’est… plus compliqué. Et ce fut le cas pour ce roman-ci. Je suis bien fière de cette histoire, parce que cette pauvre intrigue est partie de loin !  À un moment, j’ai même décidé de transformer l’histoire, puis de la réécrire… pour en inventer carrément une autre ! Mais je suis revenue à cette aventure et, avec un peu d’inspiration et beaucoup de transpiration, je suis parvenue à ceci. Vous le lirez et m’en donnerez des nouvelles !

Heureusement, pour tout ce travail, je n’étais pas seule. Je ne parle pas souvent des directeurs (directrices, dans mon cas) de collection, mais ce sont des gens passionnés, qui nous épaulent et portent notre projet avec nous jusqu’à la fin. Ils nous aident à accoucher comme de vraies sages-femmes ! Parfois, ils nous embêtent en nous faisant reprendre un mot, une phrase, un paragraphe, un chapitre. Et les fois où ils nous embêtent le plus, c’est quand ils ont raison ! Cette fois-ci, je dois remercier Andrée-Anne pour sa patience !

Mathias sera peut-être de retour dans de nouvelles aventures un jour. Si, en lisant Mathias et la cloche magique, vous avez des idées pour une suite, n’hésitez pas à les partager !

Du 16 au 21 novembre, où serez-vous ?

4 novembre 2011 à 9:06 | Publié dans Mon travail | Laisser un commentaire

Au Salon du livre de Montréal, bien entendu !

Bon, peut-être pas tous les jours… Et je ne vous conseille pas vraiment de dormir sur place non plus… Un Occupons Salon, ça sonne bien, mais ça ne donne pas grand-chose… Ok, ça suffit, les niaiseries pour justifier un titre !

« Mais toi, Émilie, seras-tu là tous les jours ? » Hum… Non. Mais presque ! Voici donc mon horaire:
Samedi le 19 novembre de 12h30 à 14h chez Boomerang (stand 11) avec la fabuleuse Mika
Dimanche le 20 novembre de 9h30 à 11h chez Boomerang, toujours avec Mika… et sûrement avec un café aussi…
Dimanche de 12h à 13h chez Bayard (stand 132) avec la talentueuse Anne-Claire Delisle !
Dimanche de 14h30 à 16h, de retour chez Boomerang
Lundi de 9h30 à 11h, toujours chez Boomerang
Lundi 11h45, oh là, c’est spectaculaire: Animation avec la plusss meilleure Mika à l’Agora (précision: elle est la plusss meilleure à l’Agora, mais partout ailleurs aussi…) ! À ne pas manquer ! Nous allons vous créer une histoire en direct ! Est-ce que ce sera l’Histoire du siècle ? Probablement pas… mais on aura beaucoup de plaisir, ça c’est garanti !

J’ai hâte de vous y voir !

Pour plus d’information sur le Salon: http://www.salondulivredemontreal.com/index.asp

Être de son époque

4 octobre 2011 à 8:28 | Publié dans Bla bla bla, Mon travail | Laisser un commentaire

Je ne suis pas de la génération qui a de la difficulté à mettre en marche un ordinateur, mais j’ai vécu le quotidien sans Internet… 

Je ne fais pas partie de ceux qui ont écouté le son granuleux du gramophone, mais j’ai maintes fois glissé des cassettes dans mon walkman jaune et même posé des vinyles sur la table tournante familiale…

Je suis née bien après l’invention de la télévision, pourtant j’ai connu la « joie » de me lever pour changer de poste en tournant la petite roulette…

Je sais que mes enfants vont bien vite m’en montrer en ce qui a trait à la technologie, mais je sais tout de même être de mon époque…
C’est pourquoi j’ai maintenant ma PAGE FACEBOOK ! Vous pouvez donc devenir fan de Émilie Rivard, Auteure jeunesse sur ce populaire réseau social ! Je vous y attends !

Un p’tit tour au salon ?

10 novembre 2010 à 5:46 | Publié dans Bla bla bla, Mon travail | Laisser un commentaire

Du 17 au 22 novembre prochain se tiendra le Salon du livre de Montréal. C’est encore une fois l’occasion parfaite pour faire de belles découvertes littéraires, de rencontrer vos auteurs favorits et… venir me dire bonjour ! Je serai au stand de Bayard (266) le samedi 20 de 11h à 12h ainsi que le dimanche 21 de 16h à 17h, et je vous attendrai au stand de Boomerang (11) le samedi de 12h30 à 14h et le dimanche de 11h à 13h en trèèès bonne compagnie !

Noël approchant à grands pas, pourquoi ne pas profiter du salon pour dénicher quelques cadeaux ? Quoi qu’on en dise, un livre, ça fait toujours plaisir. Il suffit de trouver la bonne lecture pour la bonne personne. Et, de grâce, pensez aux livres QUÉBÉCOIS ! Les créateurs d’ici sont tout aussi nombreux que talentueux !

http://www.salondulivredemontreal.com/

Mieux vaut tard…

21 juillet 2010 à 7:58 | Publié dans Bla bla bla, Mon travail | Laisser un commentaire

Bon, mieux vaut tard que jamais, je prends quelques minutes ce soir pour vous écrire quelques mots.

Pourquoi ai-je pris tant de temps avant de sortir ma plume ? Voici quelques raisons en vrac, à vous de choisir celle(s) qui vous inspire(nt) !
1) Mes chats « informatovores » avaient dévoré mon ordinateur. Quand ils en ont eu fini avec la pauvre machine, il ne restait qu’une touche Ctrl, seule sur le plancher, perdue entre quelques miettes de biscuit et un dégât de crème solaire.
2) La canicule qui s’est abattue récemment sur la province a fait fondre une partie de mon cerveau, celle liée au language. Étrangement, je pouvais parler anglais, roumain, mandarin et danois, mais pas français. J’aurais pu vous écrire une chronique en danois par contre…
3) J’étais malheureusement trop occupée à écrire une série fantastico-romantico-humoristico-historique en 12 tomes de 4212 pages chacun. En gros, ça raconte l’histoire d’un gars qui est à la fois dans le passé et le futur. Il possède le pouvoir d’enlever et de replacer son gros orteil à sa guise, ce qui est fort pratique dans les cas de… quand… en fait, jamais. Il rencontre une fille, qui elle peut cacher des crayons crayola (seulement de cette marque, j’ai été commanditée…) dans son nombril. Ils se marient, ont trois enfants, les oublient dans trois époques différentes. À la fin, le personnage principal meurt. Ça donne le goût de lire la série, non ? Ce sera certainement traduit en anglais, en danois, en roumain et en mandarin.
4) Deux mots: fourchette et asphalte. Concoctez-vous une histoire avec ça !
5) J’ai perdu la notion du temps, trop occupée à travailler sur deux prochains BiblioRomance (dont l’un sortira bientôt… à suivre !), les dernières retouches de la future série de monstres et par quelques autres textes qui resteront à jamais dans mon tiroir ou qui sortiront un jour sur les tablettes d’une librairie près de chez vous !

Voilà !

À bientôt !

Lancez-moi un défi !

1 février 2010 à 10:53 | Publié dans Boîte à lettres, Mon travail | 16 commentaires

Je vous propose aujourd’hui… de me lancer un défi !

Seul, entre amis ou en classe, proposez-moi dans ce blog un point de départ pour une histoire. Cela peut être:
Un personnage (simplement un nom ou une description ou un animal ou même un objet ! Il n’y a pas de limites !)
OU
Une liste de quelques mots à inclure dans mon texte
OU
Un titre
OU
Toute autre idée originale qui, d’après vous, pourrait faire une bonne histoire.

Vous courez la chance de gagner… Hum… Un court texte en votre honneur sur ce blog !
Peut-être même qu’une de vos suggestions deviendra le point de départ pour un de mes futurs romans… Si c’est le cas, votre nom serait évidemment dans les remerciements !

Petite suggestion aux enseignants: Si vous avez envie de donner les mêmes contraintes à vos élèves comme exercice d’écriture, il me ferait un GRAND PLAISIR de lire les résultats et même de publier sur ce blog le meilleur des textes !

Avis aux petits farceurs: les suggestions trop « 18 ans et + » seront éliminées (ou conservées pour un futur roman adulte…) !

Après la page blanche, l’inspiration !

1 février 2010 à 7:13 | Publié dans Mon travail | Laisser un commentaire

Je poursuis aujourd’hui dans la même vague que le dernier billet. Je réponds ainsi à une question qu’on me pose souvent: où trouves-tu tes idées ? Eh bien… partout ! Un tout petit détail peut être le point de départ d’un roman; quelqu’un dans la rue avec une drôle de démarche, des grands thèmes, des légendes ou des mythes, un article dans le journal, le titre d’un film, un mot tout simplement, etc. Vous voulez des exemples ? En voici:
– Une amie m’a un jour suggéré d’écrire une histoire sur la fée des dents. Vous aurez deviné que je me suis basée sur cette idée pour écrire… Mission: fée des dents !
– Pour la série BiblioRomance, je commence avec un thème: le cirque (Amour, trapèze et jonglerie), le cinéma (Tendre baiser sous les projecteurs) et le voyage (à venir: Un coeur dans les palmiers) en sont des exemples.
– J’ai eu aussi envie de montrer que nos grands-parents ont eu une vie bien remplie avant que nous arrivions. Ils peuvent cacher bien des secrets… comme dans Le secret de mamie !

Est-ce que ma famille, mes amis ou moi-même nous retrouvons parfois dans mes histoires ? Pas vraiment, non. Plusieurs auteurs s’inspirent des gens autour d’eux, mais ce n’est pas mon cas. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est créer mes personnages de A à Z !

Écrivains en herbe, ouvrez l’oeil ! Partout autour de nous se cachent des idées pour des histoires farfelues, épeurantes, intriguantes, …

La page blanche

25 janvier 2010 à 3:46 | Publié dans Mon travail | Laisser un commentaire

Certains jours, je m’assois devant mon ordinateur et les mots coulent facilement, l’histoire s’écrit presque toute seule ! D’autres jours, c’est un peu plus compliqué…

Pourquoi ? Raison numéro un: la paresse ! Comme 99% des élèves, j’ai tendance à repousser mes devoirs… Il y a tant d’autres choses à faire: la vaisselle qui s’empile sur mon comptoir, mes courriels à aller lire et relire (et parfois rerelire), une collation à manger, une piscine à me creuser (?), une navette spatiale à magasiner, les griffes de mon dinosaure à limer (!), et bien d’autres tâches. Dans ces cas-là, le meilleur remède, c’est de me donner un p’tit coup de pied au… je ne vous dis pas où ! Les mots reviennent d’eux-mêmes et les histoires remplissent ma tête de nouveau.

 Parfois, je bloque. Je ne sais plus comment poursuive une histoire et les personnages ne savent plus dans quelle direction aller. Heureusement, ça ne dure jamais longtemps. Et en attendant, je ne me tourne pas les pouces ! J’ai toujours un autre roman à poursuivre, un autre autre à corriger, un autre autre autre à retravailler et bien sûr, les ongles de mon dinosaure à limer !

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.