Vos créations

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle section pour les auteurs en herbe ! N’hésitez pas à m’envoyer vos histoires par courriel à emilierivard@hotmail.com !

Voici l’histoire de Mélodie Smith, une jeune auteure de 3ème année. Bonne lecture !

Il était une fois une grande fille qui s’appellait Émilie.Elle était au mexique Émilie nageait avec les dauphins,les poissons et les tortues.Tout à coup elle apercoit ses amies Cléo et Emma.Je leurs demande de venir me rejoinde dans la mer ?Les filles dissent oui,mais elles ont de la misère à nager.Je leur dis d`aller à la piscine.Elle me répondent non nous pouvions pas aller dans la piscine car ont est des sirènes,tous le mondes va le savoir. Alors si nous allions marcher sur le bord de la plage où nous pourrions aller magasiner?moi je préfére aller au magasin et vous les filles?Emma et Cléo répondent nous aussi !Ont pourraient arrèter voir les dophins en même temps !mais comme ont est des sirènes il ne faut pas être mouillé ! La semaine prochaine ont   va repartirent à Québec pour voir le spectaclede Marie-Mai ,il faudrait se quitter tout suite après pour aller s`ocuper de nos petites soeurs.Ont va pouvoir ce reparler sur l`ordinateur pour organiser nos  vacances pour l`été prochain ont pouraient  aller à Bora Bora  sa l`air vraiment le fun ! j`ai déjà hâte de vous revoir !

Vous aurez sûrement bien du plaisir à lire également l »histoire de Raphaëlle, une auteure de 4ème année !

Aujourd’hui ses la fête d’une fetite fille qui s’appelle Aliana elle veut faire une fête à un parc d’atraction.Elle veut inviter Sophie, Marie, Laurie, Anne, Hélène, Annie et Zoé. Annie et Sophie ne veulent pas que les autres aillent à la fête parce quelle vont faire plus de manèges. Alors elles disent que Aliana n’aime pas les montagnes russes Pendant l’école Aliana fait la mascotte du parc d’atraction et elle pleure en la faisant. Quand Annie et Sophie sont en train de fairent les montagnes russes elles sont prisent allenverre et il y a le message suivant:
Attemtion attention désoler vous vous être prise mais nous pensons réparer le manège en moin de 6 heures,
Elles crient Je veux désendre!!!

Je propose très souvent aux élèves que je rencontre dans leur école de me faire parvenir leurs histoires, que je pourrai publier ici. Eh bien ces derniers temps, mon souhait a été exhaussé! C’est donc avec un énorme plaisir que je partage avec vous DEUX nouvelles histoires! 

La première a été créée par une classe entière, celle de 3ème année de madame Marie-Claude à l’école du Parc de Beauport. Ils avaient pour défi d’inventer une aventure mettant en vedette un enfant curieux dans un dépotoir avec une trompette… Je donne régulièrement ce genre de défis aux enfants, mais cette fois-ci, je dois avouer qu’ils se sont surpassés! Merci les copains!

C’est l’histoire de Robert, un petit garçon très curieux. Il aimait la musique et les aventures. Ce jour-là, il entendit un son mélodieux qui le força à trouver d’où il venait. Il suivit le bruit jusqu’au dépotoir de sa ville.

Plus intrigué que jamais, Robert chercha  quelques heures avant de trouver une trompette qui jouait toute seule un air envoûtant. Il la ramassa et il se sentit aussitôt étourdi. Tout à coup, un tourbillon l’aspira et l’entraîna au Pays noir et blanc.

Il atterrit dans un village calme, mais malheureux, prisonnier d’un diable. Les villageois avertirent Robert de ne pas approcher les quatre tours maléfiques au loin. Le danger et la peur régnaient sur le village.

Malgré les avertissements, Robert, qui voulait retourner chez lui, se dirigea vers la première tour. Il entra, grimpa les escaliers et vit un gros bouton. Il décida d’appuyer dessus. Un rayon multicolore pointa le cœur du village. Il fit demême pour les trois autres tours. Tout à coup, une trappe s’ouvrit et le diable apparut.

Grâce aux quatre rayons, le village retrouva toutes ses couleurs, éliminant le diable à tout jamais. Les villageois remercièrent Robert et lui offrirent la trompette magique. Le petit garçon sauta dans la trappe et revint immédiatement au dépotoir. Épuisé mais heureux, il marcha jusqu’à sa maison.

Et voici l’histoire de mademoiselle Laurie Fortier, rencontrée à la bibliothèque de Charlesbourg! Merci à toi aussi, Laurie! 

Une famille c’est ce qu’il y a de plus précieux.

 

Salut !

 

Je m’appelle Laurie. Chez moi il y a ma grande soeur Ariane, ma mère Louisette et mon père Éric. Ma soeur et moi on se chicane souvent. Ma mère dit toujours: «Laurie, Ariane, arrêter de vous chicaner!» C’est vrai que parfois c’est moi qui a tord mais parfois c’est aussi ma soeur. Ma soeur regarde toujours la télé après 18h. Moi j’aimerais bien avoir encore un peu la télé. Mais non, comme d’habitude je dois aller me coucher.

 

Hier, un mercredi 9 avril, je voulais jouer à mon jeu préféré «Animal Crossing» et à «Mario Bros» mais mon père m’a expliquer que le temps passe pendant la journée et qu’on ne peut pas tout faire…  Sur le coup ça m’a choqué ! Mais après tout, c’est la vie ! Moi aussi j’apprends des trucs à mes parents et ma soeur parce qu’une famille, ça sert à ça ! J’apprends à ma soeur qu’il ne faut pas avoir peur des vaccins. Je lui dit:«N’aie pas peur, calme toi, tu es grande, tu es capable, tu es plus courageuse que moi»… Toutes grandes personnes doit apprendre le courage dans la vie !
Voici une toute nouvelle histoire, celle de la talentueuse Maude Lebeau! Je suis certaine que vous adorerez vous plonger dans cette histoire magique! 
Les pianos de grand-père
Aujourd’hui, c’est le 1er jour du printemps. Émilie s’en va chez son grand-père pour la fin de semaine. Sa mère ne pourra pas l’accompagner car elle a un congrès à Montréal c’est la raison pour laquelle elle se fait garder par son grand-père Yvon. Émilie n’est pas contente mais elle y va pareille.
Dans l’auto, la jeune fille fredonne tristement sa chanson préférée. Qui s’intitule Marcher dans le sable de THE YELLOW GROUP. Émilie se dit qu’au moins, son grand-père a un chien. Cela ferait de quoi à l’occuper. Elle n’est pas allée chez son grand-père depuis qu’elle a 2 ans et maintenant, elle en a 12.
Ça y est, Émilie est rendue chez son grand-père. À sa grande surprise, elle remarque que la maison a beaucoup changée. Soudain, elle entend des jappement qui lui sont vaguement familiers. Ils proviennent de la maison. Quand Émilie l’entends une 2eme fois, elle se souvient tout de suite de Biscuit. Le grand et gros chien de son grand-père. C’est le chien préféré d’Émilie. En entrant, il lui vient une odeur nauséabonde au nez.
-Pouah! Mais qu’est-ce que ça sent, marmonne-t-elle.
-Émilie, c’est toi ? crie son grand-père peureux.
La jeune fille reste figée sur place comme si elle venait de voir un fantôme. Cela fait très longtemps qu’elle n’a pas entendu son grand-père lui parler.
-Émilie! Ne me fais pas de saut, c’est mauvais pour mon coeur.
-Oui, oui , je sais grand-papa, hurle-t-elle.
Elle marche vers une pièce qui lui semble être le salon. Émilie entre espérant y voir son grand-père. Mais c’est un échec. Elle poursuit sa recherche.
-Grand-papa! crie-t-elle pour se guider avec sa voix.
-Oui !
La jeune fille court en direction de l’endroit d’où vient le son. Cette fois-ci non plus il n’est pas là. Maintenant, Émilie abandonne. Après tout, elle n’est pas venue ici pour jouer à cache-cache. Enfin, elle lui pose:
-Grand-papa où es-tu?
-Dans la cuisine, dit-il avec un petit peu de tristesse dans la voix.
Émilie accourt aussitôt pensant qu’il va mal. Émilie repasse dans le salon, contourne la table, saute par dessus le chien et même roule sur un papier de toilette qui traîne.
-Ouf! Un cheveu et je me cassai quelque chose, dit-elle en courant vers la pièce qui lui semble être la cuisine. Enfin, Émilie tourne le coin de la cuisine. Elle voit ensuite son grand-père assis à la table une photo en main. Il la regarde sur le bord des larmes. La jeune fille s’approche intriguée. Elle voit une silhouette vague.Elle s’approche encore puis enfin, Émilie voit un homme aux cheveux noirs et aux yeux bleus. La jeune fille le reconnaît enfin. C’est son père qui est mort il y a maintenant 9 ans.
-Grand-papa, ça-va? s’inquiète-t-elle.
-Oui oui, je m’ennuie beaucoup de ton père et quand je regarde sa photo, j’ai l’impression qu’il est à côté de moi.
-Je comprends, moi aussi il me manque. Bon, il nous reste 2 jours pour s’amuser, dit-elle pour détendre l’atmosphère.
-Est-ce que tu peux me faire visiter ta maison? demande-t-elle pour changer de sujet. Ce qui marche très bien après 5 minutes.
Émilie est surprise d’apprendre tout ce que peut contenir cette petite maison. Une cuisine, 4 chambres, 3 toilettes. Il y a aussi une salle à manger et trois pianos.
-Wow ! Tu dois aimer la musique.
-Oui, depuis que tu as quatre ans que je suis professeur de piano. Bon, je te laisse t’amuser avec mes pianos.
Sur ces mots, il lui vient une mélodie merveilleuse aux oreilles et même si elle n’a jamais joué de piano, la mélodie coule par coeur. Soudain, elle recule d’un bond , LES NOTES BOUGENT. Émilie se prépare pour s’enfuir quand elle entend:
-CLING! CLING! CLING!
Les notes bougent de plus en plus. Elles deviennent de plus en plus grosses et forment des marches.
-Wow! Qu’est ce que c’est?
Sans réponse, Émilie s’avance vers les marches. Puis juste avant qu’elle puisse mettre un pied sur une marche :
PLOUF! Une porte apparaît en haut des marches. Comme la connaît son grand-père, Émilie est très curieuse.
-Woaf! Woaf! jappe Biscuit en entrant dans la pièce à toute allure.
Oups! Émilie avait oublié de fermer la porte. Elle espère que son grand-père ne l’a pas entendue. La jeune fille jette un coup d’œil dans la corridor et rien en vue. Son grand-père n’a sûrement pas entendu ce qui la surprend d’ailleurs. Ensuite elle referme la porte et s’assure qu’elle est bien fermée. Émilie ne veut surtout pas risquer que son grand-père l’entende. Quand elle se retourne, Biscuit est en haut des marches et gratte à la porte pour y entrer. Bizarrement, quand Émilie s’occupait de la porte il lui a semblé entendre des sons de notes. Peut être que Biscuit a fait tomber quelque chose. Émilie repense à la porte ce qui met fin à toutes ses pensées. Puis, elle dit sarcastiquement :
-Je ne peux pas le laisser comme ça tout seul à pleurnicher. 
Ça y est,  elle s’est convaincue d’y aller. Émilie court toute heureuse de découvrir se qui se cache derrière cette porte mystérieuse . À chaque pas qu’elle fait, Émilie entend un son qui devient de plus en plus aigu. Plus elle monte plus elle à mal aux oreilles. Enfin, elle atteint la dernière note qui lui semble être un DO sûrement aigu. Émilie se dépêche à embarquer sur la porte pour ne pas se casser les tympans. 
-Bon, voyons ce qui se cache derrière cette mystérieuse porte, dit-elle très curieuse.
Émilie tourne la poignée et s’apprête à la tirer quand :
-Émilie! crie son grand-père.
La jeune fille lâche la porte d’un coup de vent.
-Oui! répond-t-elle de peur de s’être fait voir.
-Le dîner est prêt. 
Ouf! Émilie ne s’est pas fait prendre la main dans le sac. Elle répond en vitesse :
-J’arrive!
La fillette descend les marches aussi vite qu’elle les as montées. Puis, elle va ensuite rejoindre son grand-père qui a déjà préparé la table. Tout au long du dîner, elle se répète :
-Je vais ouvrir cette porte! Je vais ouvrir cette porte…….
Quand elle finit, elle ramasse sa place et dit:
-Merci pour ton bon dîner grand-papa.
-De rien.
Émilie attend que son grand-père disparaisse  de sa vue pour courir dans la salle à pianos. Elle tourne le coin et joue la mélodie sur le même piano. Émilie s’empresse de se boucher les oreilles et:
CLING! CLING! CLING!
Les notes ont déjà formé un escalier. La jeune fille monte les marches à tout vitesse. Elle ne veut pas endurer le bruit plus longtemps. Émilie s’arrête encore sur le DO et puis embarque sur le seuil de la porte. Émilie respire un grand coup et puis elle tourne la porte. Quand Émilie tourne la porte, rien ne se passe. Alors, elle tire plus fort. Émilie comprend que même si elle amène une machine extraordinairement grosse la porte n’ouvrira pas de se sens-là. Alors elle retourne la porte et pousse. Émilie est rendue à une place inconnue pour elle. Émilie sentait quelque chose de doux quand elle l’a pris dans ses mains Émilie s’est tout de suite rendue compte que c’était du coton.
 
-Où suis-je? dit-elle en regardant tout autour.
-Au pays des merveilles, répond une voix inconnue.
Une silhouette inconnue s’approche. Quand elle est assez proche pour qu’Émilie la voit, le garçon lui explique :
-Ici tout ce que tu demandes apparaîtra. Essaie, tu vas voir, suggére-t-il.
-Je veux voir de la barbe à papa, dit-elle pensant que c’était une blague organisée par son grand-père.
POUF!
-Une barbe à papa pour madame, dit-il en cachant son fou rire.
-M..ma…mai…mais…mais c’est fantastique! D’abord, je veut voir apparaître mon père, dit-elle espérant de tout cœur le voir apparaître
-IM-PO-SS-I-BLE DE F-AI-RE A-PP-AR-AI-TR-E C-ET OB-J-ET!Crie une voix robotique qui vient du plafond. Émilie a toujours un petit espoir au fond de son coeur mais il est maintenant éteint.
-Vous ne pouvez pas faire apparaître mon père ? demande-t-elle inquiète.
-Non, nous ne pouvons pas faire apparaître une personne décédée  ou faire tomber deux personnes amoureuses, dit l’ange.
-Émilie! C’est l’heure de souper, dit son grand-père.
-Comment ça,? Cela fait à peine 5 minutes que je suis ici, demande-t-elle intriguée à l’ange.
-Oh oui, j’ai complètement oublié de te dire qu’ici, une minute compte pour une heure. Alors, si tu passes cinq minutes ici en fait tu passes…
-Cinq heures j’ai compris.
-Oui, c’est ça alors, bye.
POUF!
Émilie n’a même pas eu le temps de lui dire salut à son tour qu’elle se retrouve assise sur un banc de piano. Les marches ont disparu et le coton aussi . Dans le fond, il n’y a rien de magique, il y a juste une salle normale avec trois pianos.Elle va alors rejoindre son grand-père pour souper. Quand elle finit de souper, elle regarde l’heure sur le four. Il est maintenant rendu 7h45. Émilie décide alors d’aller brosser ses dents et ses cheveux. Ensuite, elle se mets en pyjama puis se couche en se demandant si cette fantastique histoire n’était pas qu’un rêve.
 
Émilie se réveille en sursaut dès que la langue de Biscuit lui touche le visage.
-Hihihihihihi! Biscuit, arrête! Hihihihihi! dit-elle en riant.
-Woaf! Woaf!
Émilie regarde le réveil-matin qui se situe juste à côté d’elle. Elle saute du lit pour aller vérifier si l’aventure d’hier n’était pas qu’un rêve. En entrant dans la salle à pianos elle se demande si cela marcherait aussi avec un autre piano. Mais elle résiste à l’envie de l’essayer. Émilie s’assoit sur un banc de piano. Naturellement celui du milieux. Elle ferme les yeux pour mieux interpréter la mélodie puis commence à jouer. Mais malheureusement elle appuie trop fort sur une touche. Alors toute la pièce deviens rouge. Émilie commence à avoir peur mais se retient pour ne pas crier car elle ne veut pas réveiller son grand-père.Soudainement, elle voit un dragon caché dans le coin de la pièce. Dès qu’il voit qu’Émilie l’a aperçu  il marche dans sa direction encore et encore. Émilie essaie de rejouer la mélodie correctement mais la ratte encore. Du coup, le dragon accélère le pas. À deux pas d’Émilie , le dragon aperçoit Biscuit assis au pied du piano d’Émilie. Il lui court aussitôt après.Pendant qu’ils se courent après, Émilie essaie de rejouer la mélodie correctement. Après deux autres essais elle la réussit enfin. Elle se sent soudain soulagée. Le chien lui, est encore sur les nerfs. Il tremble comme si il était dehors en plein hiver tout rasé. Alors, pour le rassurer Émilie lui dit:
-Biscuit, arrête de tourner le dragon est parti. Il ne te fera pas de mal.
La pièce est redevenue de sa couleur normale. Émilie se répète sans cesse « Le dragon est parti »
 
Émilie va voir son grand-père pour lui raconter cette merveilleuse aventure.
-Oui oui, je sais ! C’est épatant tout ce que tu peux avoir en jouant du piano. Une chance que j’ai décidé de devenir professeur de piano! Dit-il content que son travail ait servi à quelque chose.
-Oh, je croyais que j’étais la première à découvrir ce secret, dit-elle toute déçue.
-Non et nous ne sommes pas les seuls qui ont découvert cela. Tous mes élèves de piano ont découvert eux aussi ce secret.
-Maman devrait arriver quand??? demande-t-elle.
Le grand-père regarde l’horloge et après un petit moment de silence il s’exclame: 
-Elle devrait arriver dans environ deux heures.En attendant qu’elle arrive voudrais tu jouer au Scrabble? Avec ton vieux pépé!
J’ai eu le bonheur de rencontrer la classe de madame Audrey à l’automne dernier. Je leur avais expliqué comment je m’y prenais pour écrire un roman policier comme Terreur dans la classe de sixième. Ce matin, je recevais le récit policier d’un de ses élèves, Clovis Boutin. Il est tout à fait exaltant et  surtout absurde et original comme je les aime! Merci et bravo, Clovis! 

Une inondation de Ketchup et de moutarde dans la ville de Wawa

Ce matin, je me réveille, je fais comme d’habitude, je déjeune, je prends mon sac et me prépare à partir.

Lorsque j’arrive pour ouvrir la porte, je ne réussis pas, alors je regarde par la fenêtre, je ne vois rien donc je décide de l’ouvrir.  Une fois la fenêtre ouverte, je vois du liquide jaune et du rouge.  Je mets mon doigt et je déguste, ça goûte la moutarde et le ketchup, je suis très étonné.   Tout ceci est très étrange.  J’appelle mon père, lorsqu’il arrive, il sursaute, il n’avait pas remarqué la drôle d’inondation. Je décide de faire une enquête pour découvrir qui est le coupable de cette situation.

Je commence donc par interroger mon ami Xavier, je sais qu’il aime beaucoup la moutarde et le ketchup, c’est peut-être lui.  Malheureusement, il dit qu’il n’a pas assez de bouteille pour asperger toute la rue.  Je ne suis pas certain de le croire, je fouille la maison, je trouve seulement une bouteille de chaque, c’est peu, il a peut-être utilisé toutes les autres.  Je le garde comme suspect et je continue mon enquête.

Alors ensuite, je vais interroger Jacob puisqu’il se comporte bizarrement ces temps-ci.  Mais en lui parlant, je réalise qu’il est comme ça car il a une présentation orale bientôt et qu’il est stressé.  Je le comprends beaucoup.

Par la suite, mon ami Nathan vient me voir, il sait que je fais une enquête et il veut me dire qu’il a vu des énormes traces de pas vers la maison de Benjamin, un autre de nos amis.  Je le remercie.  Lorsque je trouve les traces, je saute de joie, c’était bien vrai.

Cette fois, je vais chez Benjamin la nuit, car les événements mystérieux se sont déroulés la nuit.  J’assiste alors à quelque chose de spectaculaire et surprenant, Benjamin sort et se transforme en… hot dog !  Je hurle plus fort qu’un loup, je suis terrorisé, il va encore inonder la ville de ketchup et moutarde, je dois agir.  Je vais chercher l’arme à tranquillisant de mon père. Je reviens et je tire le hot dog géant d’une flèche qui va l’endormir.

Une fois endormi, j’appelle les policiers. Lorsqu’ils arrivent, ils l’attachent à un hélicoptère qu’il l’amène à un centre spécialisé.  Pendant ce temps, tout le monde me félicite.  Je suis très fier de moi.  Je me fais par contre chicaner par mon père pour avoir pris son fusil à tranquillisant.  Il reste à souhaiter qu’ils vont trouver une solution pour que mon ami Benjamin ne se transforme plus en terrifiant hot dog géant.

 

FIN

39 commentaires »

RSS feed for comments on this post.

  1. Je suis très heureux de voir que ma fille mélodie a écrit cet histoire, je la trouve très talentueuse.Son papa qui l’aime beaucoup
    Steeve Smith

  2. Bonjour Raphaëlle !
    Ton histoire m’a beaucoup plu et tu la retrouveras sur ce blogue, dans la section « Vos créations ». N’hésite pas à écrire d’autres histoires aussi rigolotes !

    • merci de mavoir dis que mon histoire ta plu je vais essayer des faire dautres livre (histoires) j’ai aussi beaucoup aimé lire l’histoire de papier qui pus j’avais terminer mon examen alors sa me tentais de lire se livre la et j’ai aimé les hoistoire ZOUP et SELLE DES CAPRICES je donne une note de 10 sur 10

      • C’est une note bien généreuse, Raphaëlle ! Merci ! Mais je suis surtout heureuse de t’avoir donné le goût d’écrire toutes sortes d’histoires !

  3. Allô Émilie, je lis tout les romans de: Romance! Je les adores je suis rendue au tome 5. Je suis accro ! Ma mère doit me dire d’arrêter car je n’arrête plus si j’en commence! Je fait un exposer oral sur le premier tome! J’adore celui que tu parles de Laurence et son amoureux Louis-Alexandre! D’où tu prends ses idées? Merci de me répondre!

    • Bonjour Michelle !
      Je suis bien contente que tu aimes mes romans ! Je prends mes idées un peu partout, en me basant sur mes passions à cet âge, mais aussi aux précieuses suggestions des lectrices (si tu en as d’ailleurs, n’hésite pas !) et des jeunes qui m’entourent. En fait, tout et n’importe quoi peut être à l’origine d’un roman ! Un nouveau tome sortira à l’automne prochain (toute l’information sera sur ce blogue…) et je travaille présentement sur celui qui paraîtra en février 2012 ! Merci pour tes commentaires, ça me fait toujours chaud au coeur !

  4. bonjour Émilie,

    nous faisons un exposé oral sur vous et vos livres Biblio Romance !

    Avez-vous des faits marquants sur vous ou des information sur vos livres !

    Frédérique et Andréanne

    Merci !

    • Quel est le nom de vos enfants 🙂

      • est-ce qu’il y aura d’autre livres (combien)
        merci 🙂

      • Il y en aura d’autres, le 10ème de la série (qui sortira en janvier 2013) est d’ailleurs déjà écrit ! Combien d’autres y en aura-t-il ? Ça, ça reste un mystère. Mais j’espère que plusieurs autres sont à venir, puisque j’adooore écrire des romans de cette série ! J’espère que ça répond à vos questions mesdames ! Et merci d’avoir choisi mon/mes roman(s) pour votre exposé ! 😉

      • Mes garçons s’appellent Noé et Sacha. J’ai aussi deux chats: Gaspacho et Madame !

      • es quil y auras dautre livre

      • J’espère qu’il y en aura… des milliers d’autres ! 😉

    • Oulàlà ! Des faits marquants… Hum… Avec la fabuleuse illustration Mika (qui illustre également les couvertures des BiblioRomance), nous avons remporté, l’an dernier, le prix Lancemot du réseau des Bibliothèques Laval-Lanaudière-Laurentides pour notre album Zoup ! de la série Mon monstre et moi…

      • merci beaucoup pour tes réponses !!

        Si tu as d’autres idées de choses importantes, nous les inssèreront dans notre présentation avec plaisir ! Merci !

      • bonjour émilie,

        nous aimerions savoir si tu as une routine particulière ?

        vis-tu de ta plume ou tu as un autre travail ?

        quand tu étais petite savais tu déjà quel serai ton métier ?

        merci à l’avance

        Andréanne et Frédérique

      • Rebonjour mesdames !
        Je n’ai pas de routine particulière. J’écrirais bien tout le temps, mais ce n’est pas toujours possible !
        En gros, je vis de ma plume. En fait, je fais beaucoup d’autres choses qu’écrire, mais ce sont surtout des activités reliées à mon travail d’auteure (rencontres dans les écoles, ateliers de création littéraire en parascolaire au secondaire, de la révision de romans d’autres auteurs, etc.).
        Quand j’étais petite, j’ai changé d’idée de métiers au moins… hum… 173 fois ! Depuis mon adolescence (j’ai surtout commencé à écrire plus régulièrement vers l’âge de 12 ans), je sais que j’écrirai toute ma vie, mais à ce moment-là (et jusqu’à mes cours de création littéraire à l’université), je voyais l’écriture comme un passe-temps. Finalement, les merveilleux hasards de la vie et ma passion grandissant de jour en jour en ont fait autrement !

  5. Es qu`il y auras d`autre livre de romance

    • Oui ma chère Sabrina, le 10ème de la série est déjà écrit, mais il sera publié en février prochain !

  6. Es que tu va ecrire toute la vie

    • J’espère bien écrire toute ma vie, oui. Pour moi, c’est un besoin au même titre que manger et dormir… ou presque ! Hi hi hi ! Merci beaucoup pour tes questions ! Et n’hésite pas à en poser de nouvelles si le coeur (ou la curiosité) t’en dit !

  7. Quel sont tes qualités, tes aptitudes et tes valeurs:)

    • Ouf ! C’est une grosse question ! 😉

      Mes qualités… Je dirais en toute modestie que ma plus grande qualité d’auteure est… ma folie ! Plus les années passent et les projets s’accumulent, mieux je réussis à mettre de côté le filtre, celui qui pourrait freiner mon imaginaire. J’ai aussi assez de persévérance pour peaufiner un texte pour qu’il soit le meilleur possible. J’ai sûrement beaucoup d’imagination, mais je crois que c’est surtout cette petite fonction dans mon cerveau qui me fait voir le potentiel d’histoire dans TOUT ce que je vois qui me permet d’inventer autant d’univers et de personnages. Mes valeurs… pour faire un très gros résumé, je dirais que je crois qu’il faut mettre notre bonheur au quotidien et la famille avant le matériel et l’argent. Le métier d’auteur n’est pas le plus payant du monde (sauf quelques rares exceptions), mais il me permet de faire ce que j’aime par-dessus tout (je suis incapable d’arrêter d’écrire bien longtemps…) et de passer du temps avec mes enfants. J’espère que je réponds à la question !

      Bonne journée !

      Émilie

  8. allo emilie asujourd’hui tu est venue a notre ecole et jai adorer ta visite. pour te le dire je suis a lecole St Louis de france 🙂

    • Bonjour Rosalie! Je me souviens de toi, ma « future compétitrice »… Je suis très heureuse que tu aies apprécié cette rencontre. Je dois dire que j’ai aussi eu beaucoup de plaisir avec vous!

      • merci de m’avoir réécrit!!! c’est tu quoi? tu m’as donner des idée et jai commencer a un livres. comme je t’ai dit a l’école jaimerais devenir auteur. Donc j’ai commencer un livre. qui s’appelle : LE TROU MYSTÈRE. Je suis rendue au chapitre 3. quand j’aura fini je te le mettra en commentaire mon histoire. et si tu peut peut etre le faire en livres… MERCI de prendre le temps de m’ecrire et jaime beaucoup ce que tu vais. 🙂

      • Je suis très, très contente d’entendre (ou plutôt de lire) que je t’ai transmis ma piqûre pour l’écriture! J’ai bien hâte de lire ce roman ! 😉

  9. allo émilie ses moi raphaelle tu es venue dans ma classe bref je t’adore et j’adore aussi tes livres jai déja hâte de te revoir x x x

    • Bonjour Raphaëlle! Un groooos merci pour ce message qui me touche beaucoup! J’ai eu au moins autant de plaisir que vous à vous rencontrer aujourd’hui et j’espère bien, d’ici à ce qu’on se revoit, avoir des nouvelles (et des histoires!!!) de votre part!

  10. Salut je voudrais écrire un nouveau livre je sais déjà le choix de mon sujet mes personnages et qu’est qu’il va leur arriver mais je ne sais tout simplement pas comment commencer! Merci Émilie de me répondre et puis je ne sais pas si tu te souviens de moi a Cabano nous avions créer une histoire avec ma classe! Kelly-Ann

    • Bonjour Kelly-Ann!
      Je suis bien contente d’avoir de tes nouvelles quelques mois après notre rencontre! Et je suis aussi très contente de voir que l’envie d’écrire est toujours là chez toi!
      Commencer son histoire, c’est vraiment ce qu’il y a de plus difficile (avec, parfois, la finir). Je me suis rendue compte que si c’était si compliqué, c’est parce qu’on essaie souvent d’avoir le meilleur début possible, ou la meilleure première phrase du monde dès le début. Mais un début, ça peut se retravailler par la suite! Je te dirai donc simplement: plonge! Écris ce qui te passe par la tête et si, plus tard, tu trouves que ton début n’est pas parfait, tu le retravailleras! N’hésite pas à m’envoyer ton ou tes histoires, ça me fera un énorme plaisir de la ou les lire!
      Bonne chance avec ce beau projet!
      Émilie

  11. Merci Émilie de m’avoir répondu après ta visite j’ai recommencer 2 livres et je ne l’ai trouvait pas bon et ce n’était pas mon genre de livre. Le nouveau livre dont je te parle est 3 meilleures amies elles ont prévu aller faire un voyage en je ne sais quelle pays (je ne l’ai pas encore choisi) elle ont toutes 12 ans mais sont très matures.Elles ont chacune une passion une les sport l’autre l’art et puis les animaux. Elles ont prévu héberger chez la tante de l’une d’elles. Mon premier problème: la première phrase. Deuxième problème: quels pays choisir? Dernier problème: je voudrais trouver un objet un vêtement ou quoi que ce soit qui les unis un peu comme dans « 4 filles et un jeans »! Merci de tes précieux conseils et j’espère qu’on se reverra. Je suis ton admiratrice no 1! Xxx Kelly-Ann

    • C’est vrai que c’est très important d’écrire sur des sujets qui nous plaisent! J’aime beaucoup tes idées et je crois que ça donnera un très bon roman! Ne t’en fais surtout pas avec la première phrase. Écris ce qui te vient en tête, et si ça ne fonctionne pas par la suite, tu la changeras. Je fais souvent 3, 4 et même 5 versions d’un texte avant qu’il soit publié. Alors ma première phrase, elle change souvent! Si tu ne sais pas trop comment commencer, tu peux aussi commencer un peu plus loin dans l’histoire et revenir plus tard pour ajouter le début. Pour le pays, je te conseille d’en choisir un que tu connais déjà un peu, ou un qui te passionne particulièrement! E pour ce qui est de l’objet… Pense à quelque chose qui pourra te servir dans ton histoire.

      J’espère que ces conseils t’aideront un peu!

      Emilie

  12. Merci Émilie pour tes bons conseils!! Je vais les suivre et même que je vais essayer de commencer mon histoire aujourd’hui! Merci!!
    Kelly-Ann ton admiratrice no 1 xxx

  13. Est-ce que vous pourriez écrire un livre pour des jeunes de 13 ans qui nous fait palpiter le coeur? Avec plein de sentiment comme la joie, l’amour, la peur, la tristesse, la colère, la jalousie, la crainte, etc? Et surtout un livre qui va marquer notre jeunesse

    • Wow! C’est tout un défi! 😉
      Mes prochains projets s’adressent à des jeunes un peu plus jeunes ou un peu plus vieux, mais je me mets là-dessus dès que possible! Merci pour le commentaire et la suggestion, Christina!

      • J’aime beaucoup les livres comme Tous nos jours parfaits ( Jennifer Niven), Emma 4 saisons pour aimer (Marilou Addison) et Anatomie d’une fille à l’Ouest (Andrea Portes)… si vous pourriez écrire un livre similaire à ceux que j’ai nommé précédemment, je serais vraiment heureuse! 😊

      • Ce sont effectivement des romans de bien talentueuses auteures! Ça me donne une bonne idée de ce que tu aimes! 😉

  14. Merci BEAUCOUP de m’avoir répondu! Vous pourriez aussi intégrer des personnages avec des caractéristiques farfelues et compliquées. Ou le personnage principal va vivre un experience ou une aventure qui lui changera ou qui lui permettera de faire quelque chose d’incroyable… Tout cela est si intriguant! Vous pourriez compter sur moi pour lire votre livre s’il sortirait!😄👍🏻
    Bonne chance pour vos projets!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :