Vrai de vrai, papi ?

30 juillet 2011 à 2:49 | Publié dans Mes romans | Laisser un commentaire

J’ai reçu ce matin une boîte que j’attendais depuis très longtemps, contenant un nouvel album !!! « Un nouvel album ? Vrai de vrai, Émilie ? » Eh bien oui ! Et c’est un album tout doux et touchant, publié aux éditions Bayard. « Doux et touchant ? Tu es bien certaine que c’est toi qui l’as écrit, Émilie ? » Oui, oui, je suis capable, vous savez ! Et bien sûr, j’y ai mis ma petite dose de folie ! Mais j’avoue qu’il est un peu différent de mes autres livres… Et c’est probablement pour cette raison que j’ai tant hésité avant de le faire parvenir à un éditeur, celui-là. Il a longtemps traîné dans mon tiroir. Pas dans le tiroir des histoires-sans-fin et des textes-nuls-à-oublier, mais dans le tiroir des histoires précieuses. Et bien heureusement, les éditions Bayard ont su trouver la personne parfaite pour mettre mon texte en images. « Vrai de vrai, Émilie ? » Vrai de vrai ! Les illustrations d’Anne-Claire Delisle à elles seules racontent l’histoire aussi bien, sinon mieux que mes mots ! Ce sont de véritables oeuvres d’art que l’on découvre page après page. Je vous jure, j’ai encore eu un frisson en les redécouvrant ce matin !  Un petit aperçu…

« Et de quoi ça parle, Émilie ? » Lâche que je suis, je vous copie-colle le résumé:
Quand il était petit, Louis aimait écouter les histoires farfelues de son grand-papa et son inimitable devise : « Vrai de vrai ». Malheureusement, son papi finit par tomber malade et ne reconnaît plus son petit-fils. Pour renouer le contact avec lui, Louis puisera dans son imagination et fera revivre une galerie de personnages.

Publicités

Joyeux Noël !

11 juillet 2011 à 3:26 | Publié dans Non classé | 2 commentaires

Probablement tout comme vous, j’ai un peu chaud ces  temps-ci (et comme je ne me plains pas vraiment du froid l’hiver, je me donne la permission de  m’indigner contre la chaleur l’été). Mais j’ai une belle façon de me rafraîchir aujourd’hui: je cherche des idées pour une histoire de NOËL dédiée au magazine jeunesse les Explorateurs (le petit frère des Débrouillards) ! J’ai un peu l’impression que TOUT a déjà été fait sur ce thème, mais je vais trouver, oh oui, croyez-moi, je vais trouver ! Juste de vous en parler, déjà, ça me fait du bien.

Une petite pensée toute spéciale pour les chanteurs qui doivent aussi enregistrer ces temps-ci leurs albums aux couleurs du temps des fêtes…

Mille et une raisons

7 juillet 2011 à 9:20 | Publié dans Non classé | 2 commentaires

Je sais, je sais, je vous néglige ! Je pourrais vous donner mille et une raisons pour ce manque de nouvelles, en vous racontant que j’ai été enlevée par des martiens canibales qui, finalement, ont trouvé un meilleur sushi que moi sur saturne ou que mon ordinateur a été réquisitionné par des agents secrets désirant à tout prix lire avant tout le monde mes prochains romans (je me demande laquelle de ces deux histoires est la moins crédible. Les agents secrets, très certainement !).

Mais non, celui qui a le plus grignoté mon temps ces temps-ci, c’est un petit personnage que certains d’entre vous connaissent peut-être… c’est Théo, l’attachant rouquin de Yoopa ! Eh oui ! J’ai la magnifique opportunité de participer à l’écriture de cette série pour les tout-petits (je ferai les textes de 5 épisodes de la saison 2) !

Écrire pour la télé est un travail fascinant, bien différent du roman, plus technique aussi sans être moins emballant, mais c’est aussi un boulot parfois… contraignant. C’est que, voyez-vous, je n’ai pas l’habitude d’être limitée en ce qui a trait au nombre de personnages, nombre de lieux, nombre de scènes, et autres détails auxquels on ne songe pas une seconde en écrivant un roman. Ah, c’est vrai, tel personnage ne peut pas être dans une scène extérieure… Ah oui ! J’oubliais que cette marionnette ne peut pas utiliser ses deux mains en même temps ! Que de casse-têtes ! J’ai l’air de faire bien pitié, mais au fond, c’est très plaisant, tous ces casse-têtes ! C’est un peu comme… faire des sudokus ! 

Et quand je retombe dans l’écriture de roman, je me rappelle avec bonheur qu’ici, on ne se soucie d’aucun budget. Je crois que dans un prochain roman, je vais mettre plein d’explosions et des scènes pas possible qui coûteraient une fortune à produire. Juste pour le plaisir.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.